Parcours

Le début

1976 - Première Photo Animalière

Mon père m'a initié à la photographie lorsque j'avais une dizaine d'années. J'ai rapidement eu un appareil Voigtlander avec une cellule externe. Puis, j'ai utilisé un Nikkormat avec un objectif classique de 50mm, et rapidement j'ai eu un Nikkor 200mm F4 (pour mon bepc ou brevet des écoles). Un peu plus tard, j'ai eu recours à des bagues allonge, la macro en soufflet étant inabordable alors pour mon budget. Simultanément, j'ai fait partie du club photo du lycée, de la prise de vue au tirage avec évidemment du matériel 'argentique'. Avec comme toujours l'envie d'aller plus loin, et donc j'ai testé la combinaison la macro avec des tubes allonge associés à mon 200 mm pour ne pas devoir être trop près des abeilles, guêpes etc...

La découverte de l'informatique graphique

Pixar Image Computer II

En parallèle d'une pratique de la photographie, professionnellement j'ai eu la chance d'aborder l'informatique graphique à ses tout débuts. C'est ainsi que du dessin assisté par ordianteur (D.A.O.) et des matériels périphériques de l'époque, je suis allé naturellement vers l'informatique 3D et les stations de travail graphiques, puis vers l'imagerie 2D et 3D à base de voxels et non plus de pixels avec Pixar, dont je fus chef de produit pour la France pendant plusieurs années.

Les Galapagos

Rising Sun - Galapagos
Une évolution professionnelle intéressante m'a conduit à séjourner en Californie pendant un certain temps, et j'ai alterné la photographie et le la pratique du kite lors de mon temps libre. J'ai profité de ce passage pour enrichir mes optiques d'un 1000mm/F11 Nikkor, d'un 400mm/F3.5 Nikkor, notamment.
De retour vers la France, j'ai fait un détour déterminant par les Galapagos, dans un tout petit groupe de photographes, avec notre bateau et un circuit différent des tours classiques, pour éviter la foule. La proximité, la facilité avec laquelle on pouvait être à proximité des animaux  sur terre et sous l'eau (avec des requins de récif et des requins-marteau repus de phoques) fut une bascule. Outre la photographie argentique classique, j'essayais aussi la photographie infra-rouge. 
Quelques milliers de photos plus tard je rentrais en France, et m'installais au Pays Basque.

La photographie nomade en caravane

Panda Cross - Eriba -
De nombreux problèmes de santé plus tard, après un séjour dans la région parisienne où je rencontrais quelques photographes qui m'encourageaient à continuer la photographie, je décidai d'une part de mettre en pause l'informatique et d'autre part de partir à l'aventure.

Ma priorité est devenue celle du temps, celle d'essayer de voir le vivant et de partager les émotions, les découvertes.  Réussir à s'appprocher des oiseaux sans se cacher ni les effrayer,les respecter, les laisser venir à soi, découvrir la finesse au sein des fleurs, ces approches rythment différemment mon quotidien.
La photographie des grains de pollen et des billes de nectar relève d'une combinaison d'optiques et c'est apparemment une discipline: l'extrême macrophotographie. La finesse et l'équilibre "fonctionnel" qu'atteignent les plantes est une source d'émerveillement.
Tout ceci avec un micro 4X4 qui tracte dans les chemins de terre et de rocaille une mini caravane devenu un studio ambulant, un poste d'affût, et une occasion de croiser des personnes inattendues et de séjourner dans des sites remarquables.  
Les Corbières maritimes, sauvages, mouvementées, sont devenues mon point d'ancrage à partir duquel je rayonne.

Bonne promenade dans les différentes galeries et faites vous plaisir.